Les outils d'investigation
Vous manquez d'idées. Voici une liste non exhaustive des mobiles qui peuvent pousser au crime.
Amour
  • Passion non réciproque : il aime la victime, mais elle non.
  • Passion d’une autre : il tue son encombrante épouse pour commencer une nouvelle vie.
  • Passion illégitime : l’amant tue l’époux de la personne qu’il aime.
  • Cocu : il tue son conjoint qui le trompe.
Argent
  • Héritage : il tue pour hériter du "magot".
  • Vol : il tue puis dépouille sa victime.
  • Divorce : il tue son époux qui veut divorcer
Contrainte
  • Possession : il tue car une drogue ou une force maléfique le pousse à le faire.
  • Chantage : il est poussé au meurtre par son maître chanteur.
  • Affectif : le tueur tue pour faire plaisir à quelqu’un qui le lui a demandé.
  • Mission : il tue parce qu’il fait partie d’une organisation : idéologie...
Folie
  • Paranoïa : il tue parce qu’il est le seul à savoir.
  • Artiste : pour lui tuer est un art.
  • Pulsion : il tue car un élément extérieur lui déclenche cette pulsion.
  • Sadisme : il tue pour le plaisir de faire souffrir.
  • Jeux : il tue pour assoir sa suprématie face à la police.
Politique
  • Conflit politique : il tue afin de créer des conflits politiques, ou d’en résoudre.
  • Opposants : il tue des opposants politiques.
  • Tuer pour la patrie : il tue pour sa patrie.
  • Pouvoir : il se débarrasse de ses supérieurs et obtient par la suite le pouvoir.
photo
Toutes nos cellules contiennent de l'ADN. Mais cet ADN n'est jamais complètement identique d'un individu à l'autre. En comparant l'ADN présent dans deux échantillons à l'aide d'analyses biochimiques, on peut donc établir, sans doute possible, s'ils appartiennent à la même personne ou non.
photo
Pour faire ressortir une empreinte digitale invisible, le technicien utilise une poudre, choisie en fonction de la texture, de la nature et de la couleur du fond. Une fois mise en valeur, l'empreinte est photographiée, numérisés et comparée aux empreintes consignées dans une base de données. On compare au moins 12 minuties (points singuliers). Il n'y a pas de demi-mesure. La ressemblance doit être parfaite, sinon on conclut que ce n'est pas la même personne.